Vexin Trail 2017

L’heure du récit pour revenir sur cette belle course !

C’est sous une chaleur étouffante et un soleil brûlant que nous prenons la route ce samedi midi, direction le Vexin et le petit village de Saint-Clair sur Epte pour mon premier Vex’in Trail.

J’étais inscrit l’an dernier mais une déchirure aux ischios m’avait empêché d’y participer. C’est donc en spectateur que j’avais assisté aux débuts de mon père et de mon oncle en tant que traileurs. Cette année, je suis là en tant que coureur et même si mon élongation aux ischios (les mêmes que l’an passé) m’a empêché de me préparer normalement, je compte bien profiter de ce Vex’in Trail et honorer l’organisation de mon pote Damien BAUDRAS.

Nous arrivons sur place vers 13h10, 50 petites minutes avant le départ. Le temps de récupérer le dossard, de claquer la bise à Damien, et il faut aller s’échauffer. Je me dis qu’avec la chaleur, un échauffement léger suffira. Je pars donc pour un footing de 10 minutes suivi d’éducatifs et de quelques accélérations avec mon père.

L’ambiance est au top, et après les traditionnels bisous d’avant-course à ma femme et ma fille, mes deux fidèles supportrices, il est temps d’aller se placer sur la ligne de départ. Je me mets devant comme souvent depuis quelques mois. Merci au coach Greg MONIN de m’avoir permis de ne plus partir en milieu de peloton pour me contenter de finir les courses dont je prenais le départ.

Le coup de pistolet est donné et étrangement, je me retrouve seul en tête, avec quelques mètres d’avance, pendant 3-400 mètres. Ca fait bizarre mais bordel qu’est-ce que c’est grisant ! Je n’ai pas l’impression d’être parti bien vite, sans doute mes concurrents du jour sont partis prudemment à cause de la chaleur.

Et ils ont eu raison ! La première partie sur le bitume brûlant fait monter la température corporelle très rapidement. Je sens très vite que la course va être rude ! Mes poursuivants me dépassent et ont l’air plutôt bien ! Très vite, le mental en prend un coup alors que nous sommes partis depuis 3 minutes seulement.

Nous quittons le goudron pour prendre les premiers chemins forestiers et ça grimpe d’entrée. Le cardio monte en flèche. C’est chaud, ça brûle ! Je suis 6e mais je sais que je ne suis pas à ma place. Je suis ensuite repris par 4-5 coureurs dont la première féminine.

Je continue de souffrir alors que nous quittons la forêt ombragée pour les champs du Vexin sous un soleil de dingue ! Et là, nous nous retrouvons à chercher notre chemin… Les premiers ont pris tout droit, alors qu’un coureur me dit qu’il faut tourner à gauche sous un tunnel. Une petit flèche jaune dix mètres plus loin semble lui donner raison. Après quelques tergiversations et un cri de détresse lancé aux premiers coureurs qui ne m’entendent pas, je décide de tourner. Cent mètres plus loin, nous retrouvons le balisage de la course, ouf ! Le cauchemar du Fun Trail 2016 de Jouy le Moutier a failli refaire surface !

Les premiers s’étant trompés (sauf le premier qui finira avec 5 bonnes minutes d’avance sur le deuxième), je me retrouve toujours en 9e position, des poursuivants ayant tourné dans la bonne direction sans réfléchir. Mais les athlètes devant moi ne sont pas aussi rapides que les premiers. Je me dis alors que j’ai une carte à jouer.

Mais les jambes n’avancent pas plus, et je ne reviens sur les 2 coureurs me succédant que par à-coups dans les montées. Le plat et les descentes leur étant favorables, je ne reviendrai pas…

Le dernier kilomètre est un enfer et j’enchaîne les pauses pour marcher. Je finis “en titubant’ d’après ma femme, en compagnie de ma fille qui a été plus vite que moi sur les cents derniers mètres. Je finis 10e en 53’19 mais les sensations n’ont vraiment pas été bonnes !

J’ai tellement chaud que je suis obligé de m’allonger aussitôt la ligne d’arrivée franchie. Deux bénévoles de l’organisation me prennent en charge et m’aident à reprendre mes esprits en me vidant des bouteilles d’eau fraîche sur le corps. Encore une fois, je leur dis merci !!!

Une banane et quelques verres de cola plus tard, je retourne sur le parcours attendre les arrivées de mon oncle et mon père, qui auront aussi beaucoup souffert de la chaleur pour leur premier anniversaire en tant que traileurs.

Mais nul doute que malgré cette erreur de balisage et la chaleur, nous reviendrons !!!

Et vous, qu’avez-vous fait ce weekend ?

Pour ne rien râter de l’actualité du blog, inscrivez-vous à la newsletter !

Joyeux anniversaire les traileurs !

2 pensées sur “Vexin Trail 2017

  • 14/06/2017 à 07:00
    Permalink

    Merci à toi de me coacher depuis 1 an et de constater que ça paie puisque sur le même parcour je gagne 3mn et un peu plus de 70 places en arrivant 48e

    Répondre
    • 14/06/2017 à 07:38
      Permalink

      J’essaie de te faire appliquer ce que j’ai appris pendant toutes ces années de running 🙂 histoire de pas commettre les mêmes erreurs et de progresser plus vite ! Bravo pour ton résultat !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérifions que tu es humain *