Trail des rois maudits : 27 kilomètres en amoureux

Pour fêter nos 4 ans de mariage, ma femme et moi partons sur le TRM25 pour sa première édition.

C’est en Haute-Normandie que nous avons rendez-vous pour ce tout nouveau trail. Fêter 4 années de mariage en courant ensemble sur un super tracé, quoi de plus sympa finalement ?

Le lendemain des 6h de cergy, j’avais un peu peur que les jambes ne suivent pas. On s’est quand même bien défoncés avec l’ami Damien.

Après un passage chez belle-maman pour prendre une douche et déposer la petite, direction la Haute-Normandie, Val de Reuil plus précisément où une chambre d’hôtel nous attend. Nous arrivons sur place vers 19h, le temps de poser les sacs et hop, nous voilà repartis pour un bon resto. On ne fait pas vraiment attention à ce qu’on mange. Bière, burgers, slice beef, frites en pagaille… Et même un dessert pour couronner le tout et bien dormir.

Retour à l’hôtel, on prépare le sac de trail et les vêtements pour le lendemain, et hop dodo !

Réveil à 7h30 pour un départ à 8h. La navette nous conduisant au départ nous attend à l’arrivée sur la base de loisirs de Lery-Poses. Il fait gris, froid, ma femme me déteste je crois.

Nous montons dans le bus pour en redescendre 5 minutes après, un pneu suspect nous invitant à changer de véhicule.

8h15, nous partons pour Daubeuf. La météo est toujours capricieuse. Légère pluie annoncée, on a les vestes imperméables pour pallier ce petit contretemps.

Nous arrivons sur l’aire de départ vers 8h50. Surprise, nous attendrons dans une sorte de grange ouverte. Les bénévoles nous proposent café et viennoiseries, on est au top là ! N’ayant pas de chrono en vue pour cette course, je me fais plaisir à coup de croissants, pains au chocolat et pains aux raisins. Avec un petit café, par ce temps-là, c’est nickel.

recit-trm-25

recit-trm-25

On récupère nos dossards et on se réchauffe comme on peut en attendant le départ. On fait l’échauffement le plus minimaliste du monde avec 60 mètres aller-retour pour aller se placer sur la ligne de départ après quelques photos. L’occasion de croiser Jérémy BENOIT, futur vainqueur de l’épreuve ! Bravo mec !

10h00 : le départ est donné après les dernières consignes. Une bonne grosse montée pour faire chauffer les cuisses. On se fait doubler par beaucoup de monde. La course va être longue, on profite, on profite.

Trail-des-rois-maudits

La première bosse nous permet de nous réchauffer avant d’attaquer une portion de bitume plus plate. Nous sommes dans les derniers et nous allons le regretter quelques hectomètres plus loin. Une descente a priori pas bien difficile se présente alors à nous. Et alors là, [mode râleur ON] devant nous, une nana (avec tout le respect que je lui dois) qui m’agace comme pas permis. Elle descend sur les fesses ! Si, si, tu as bien lu, elle descend en position luge, comme un enfant de 3 ans descend une piste verte, sous prétexte qu’il y a un peu de calcaire à peine glissant. Un bouchon se forme. On piétine pendant 15 minutes. OK le paysage est top et on en profite pour faire de belles photos. Mais quand même, on ne s’aligne pas sur un trail de 27 bornes avec 1000m de dénivelé sans un minimum d’expérience et d’appétence pour les montées et descentes un peu techniques. Oh oui elle m’a saoulé la nana [mode râleur OFF].

Trail-des-rois-maudits

On la double à peine arrivés sur le plat, un vrai soulagement ! S’offre à nous la deuxième difficulté de la journée. Un mur de marches ! 100m de dénivelé positif sur peut-être 400m de distance. Je sens bien les 6h de trail de Cergy dans les cuisses. Ma femme gère, continue à son rythme et nous arrivons en haut sans trop de peine.

La descente suivante tombe à pic pour récupérer un peu. Devant nous, les gens marchent alors que la descente est roulante et pas très technique. Un régal en temps normal, un bouchon aujourd’hui… Le futur vainqueur du TRM50, l’ami Aurélien COLLET, nous double dans la descente. Facile, il a le temps de dire pardon, de dire bonjour, sans avoir l’air d’être ni entamé par les 30 bornes qu’il vient de parcourir, ni essoufflé par la bosse qu’il vient de grimper. Machine !

Trail-des-rois-maudits

Le tracé est une succession de montées et de descentes, au travers de sous-bois, dans les champs normands. Nous n’avons pas de grandes lignes droites interminables et c’est super agréable. On s’alimente comme il faut, on boit bien. Et après 2h de course, nous arrivons au seul ravitaillement de la course, au 12e kilomètre environ. Le rythme n’est pas élevé mais les bouchons du départ nous ont fait perdre pas mal de temps. On visait moins de 4h mais ça semble compliqué.

On repart en longeant la Seine, sur les quais aménagés après un bon ravitaillement. Coca, fruits secs, Saint-Yorre et c’est reparti. Après deux heures de course, Aurore commence quelque peu à souffrir mais je la motive à ne rien lâcher.

Les passages en sous-bois commencent à piquer avec quelles bosses bien raides. La dernière montée se profile et on sert les dents pour franchir cette dernière difficulté.

Reste à passer l’écluse d’Amfreville en marchant, ce qui n’est pas pour nous déplaire, au contraire !

3 kilomètres de plat avant l’arrivée. On piétine, jes jambes sont douloureuses. Mais on garde le moral et on avance. Je dis à Aurore de ne surtout pas lâcher maintenant.

Et elle ne lâchera rien jusqu’au bout. Une nana qui a failli tomber sur elle en début de course la double à 500 mètres de l’arrivée. Elle accélère pour la laisser sur place et franchir la ligne d’arrivée en 4h20.

Elle a mérité un bon massage par les étudiants de l’école de kiné de Rouen.

recit-trm-25

Autant dire qu’avec 2000 calories perdues, on a bien mérité un gros Mcdo avant de repartir vers Paris où notre poulette nous attend.

recit-trm-25

Un grand merci à l’organisation pour cette première édition très bien gérée. Un deuxième ravitaillement aurait été le bienvenue pour pouvoir partir un peu plus léger. Un grand bravo à Jérémy BENOIT, vainqueur du TRM25, et Aurélien COLLET, vainqueur du TRM50.

Nul doute qu’on reviendra se faire plaisir sur ce beau tracé à 45 minutes de la maison.

Si ce récit t’a plu, partage le avec tes amis en utilisant les boutons ci-dessous.

Retrouve la communauté JFEET sur Facebook
Pour ne rien rater de l’actualité du blog, inscris-toi à la newsletter
Abonne-toi à la chaîne Youtube

2 pensées sur “Trail des rois maudits : 27 kilomètres en amoureux

  • 07/10/2017 à 12:27
    Permalink

    Bravo à tous les 2 pour la course 🙂 Bravo à ta petite femme pour n’avoir rien lâché, et encore bravo à toi pour avoir su la “porter” pour que, justement, elle s’accroche jusqu’au bout ! Une belle épopée en amoureux ♥

    Répondre
    • 08/10/2017 à 16:32
      Permalink

      Merci Christine ! Cette course était vraiment très sympa, on a bien profité !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérifions que tu es humain *