Tout savoir sur la charge glycémique

L’indice glycémique seul ne suffit plus. Il faut désormais lui associer la notion de charge glycémique.

Abonne-toi à ma liste privée pour recevoir du contenu exclusif par mail (interviews d’athlètes, conseils running et nutrition, codes réduction et jeux concours). Et surtout la première vidéo de la formation ZERO SUCRE te sera offerte !

Un aliment peut très bien avoir un IG élevé sans pour autant avoir une charge glycémique très élevée. Mais qu’est-ce que la charge glycémique, comment la calculer et surtout comment l’utiliser pour rester en bonne santé ?

Prenons l’exemple d’une purée de pomme de terre. Avec un IG de 83 et 17 grammes de glucides pour 100 grammes de purée, on obtient une charge glycémique de (83*17)/100=14

Prenons maintenant la même quantité d’avocat, fruit considéré comme très calorique, très gras donc déconseillé par tous les nutritionnistes qui se respectent (#ironie). Avec un IG de 1 et 3.5 grammes de glucides pour 100 grammes, on obtient une charge glycémique de (1*3.5)/100=0.04.

Alors oui la portion d’avocat sera deux fois plus caloriques (220 vs 105) mais son effet sur notre organisme sera beaucoup moins néfaste. Pas de pic de glycémie dû à la forte charge glycémique (contraitement à la purée). Pas de surconsommation d’énergie pour la digestion (contrairement à la purée dont l’amidon est compliqué à digérer !).

Donc attention aux idées reçues : les aliments les plus caloriques ne sont pas les plus néfastes. A partir du moment où ils n’élèvent pas l’insuline, ils ne seront pas stockés sous forme de gras. Ils seront entièrement (ou presque) utilisés par notre organisme.

Rejoins la communauté JFEET dans le groupe Facebook.

Abonne-toi à ma liste privée pour recevoir du contenu exclusif par mail (interviews d’athlètes, conseils running et nutrition, codes réduction et jeux concours). Et surtout la première vidéo de la formation ZERO SUCRE te sera offerte !