Test cuissard BV Sport CSX

J’ai eu la chance de tester le cuissard de compression CSX de la marque BV Sport.C’est lors d’un testing BV Sport que j’ai eu la chance de récupérer un cuissard (merci Grégory). L’occasion pour moi de le tester sur quelques semaines et de vous livrer mes impressions dans cet article.

Comme pour chaque test, je précise que je ne suis ni rémunéré en cash, ni en produits de la marque pour écrire mon ressenti.

L’histoire de la marque

En 1989, le Docteur Serge Couzan dirige la thèse du Docteur Michaël Prüfer sur les problèmes de circulation sanguine des sportifs. Michaël Prüfer est déjà, à l’époque, multiple recordman et champion du monde de ski de vitesse. Il a même été médaillé d’or aux Jeux Olympiques d’Albertville en 1992. Ils décident de mettre en commun leurs compétences et leurs passions : la médecine et le sport. Les deux médecins orientent leurs travaux sur les apports d’oxygène aux muscles et l’élimination des toxines.

Cette dualité de recherches scientifiques appliquée directement à un sportif de haut niveau a permis aux deux inventeurs la mise au point de ce concept révolutionnaire destiné à améliorer la performance musculaire et à accélérer la récupération et ce, sous forme d’une chaussette de contention exerçant des pressions spécifiques au niveau des mollets.

Aujourd’hui, BV SPORT équipe plus de 2500 athlètes dont 230 champions du monde et Olympiques, dans des disciplines diverses. BV SPORT est aujourd’hui partenaire de nombreuses fédérations comme la Fédération Française d’Athlétisme et de cyclisme.

Présentation du cuissard

Le cuissard, noir, discret, est composé de deux bandes rouges au niveau des quadriceps. La ceinture est large et assez haute puisqu’elle recouvre une partie de l’abdomen. Une petite poche sur la droite permet de ranger un smartphone sans problème.

test-cuissard-bvsport

La compression, comment ça marche ?

J’en avais déjà parlé dans mon article sur les manchons.

Conditions du test

J’ai testé ce cuissard pendant 1 mois. Sur des séances typées trail, plus ou moins longues mais également sur des séances de vitesse que j’ai effectuées sur piste. Je l’ai même utilisé sur mon vélo de spinning, à la salle du boulot et à la maison. Je n’ai jamais mis de boxer en-dessous.

Alors, essai concluant ou non ?

Dès les premières minutes de course à pied, on sent de suite qu’on ne sent rien. Je m’explique… Le cuissard est tellement léger qu’on a l’impression de courir sans. C’est vraiment plaisant.

Le maintien de l’abdomen grâce à la large ceinture est confortable. Ca ne sert pas. A condition de ne pas avoir trop de bidon je pense.

La petite poche est très pratique et m’a permis d’y caser mon Samsung Galaxy A3 sans soucis. Et sans rebond pendant la course à pied. En revanche à vélo, ce n’est pas pratique car le smartphone vient se coincer entre la cuisse et l’abdomen. Mais bon, le cuissard n’est à la base pas fait pour le vélo.

Côté maintien des muscles, c’est très concluant. En plus de tenir les quadri et les ischios au chaud, on sent que les muscles sont maintenus, notamment en descente.

Côté lavage, ça passe en machine et se lave très facilement même après un trail très boueux (bonjour le Funtrail !)

Pour le commander, ça se passe par ici :

Tu as un OBJECTIF à préparer ? Tu as envie de te mettre SERIEUSEMENT au running ? Envie de sortir de cette ZONE DE CONFORT qui t’a trop longtemps fait les yeux doux ? Je te propose un ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE. Plus d’infos sur la page coaching.

Si tu as des questions ou que tu veux partager ton expérience, rejoins nous dans le groupe Facebook.

Si tu veux recevoir tous mes conseils et ne rien rater, tu peux t’abonner à la newsletter en remplissant le formulaire ci-dessous et en cliquant sur le bouton SIGN UP.

Prénom (sans accents)



Dans quelques secondes, tu recevras un mail te permettant de télécharger tous tes cadeaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérifions que tu es humain *