Quoi manger après un gros effort ?

On a vu dans l’article sur la récupération (disponible ici : récupération active ou passive ?) qu’il y avait plusieurs déséquilibres à gérer pour récupérer plus rapidement.

Dans cet article, on va zoomer sur la récupération grâce à l’alimentation ! Et pour ça, il va falloir se demander : que se passe-t-il dans mon corps quand je fais un effort ?

COMMENT SONT ALIMENTES NOS MUSCLES ?

Les muscles ont besoin de glucose pour fonctionner. Ce glucose est issu de 2 sources en fonction de l’intensité de l’effort : les glucides et les lipides.

Pour simplifier, plus on va être haut en fréquence cardiaque, plus on va utiliser de glucides comme carburant principal. A contrario, à allure très très lente, on va consommer des lipides.

On va également utiliser les lipides comme source principal lorsque les réserves en glycogène sont vides. Mais ce sujet fera l’objet d’un prochain article. Abonne toi pour être sûr de recevoir cet article et du contenu gratuit et exclusif par mail (interviews d’athlètes, conseils running et nutrition, codes réduction et jeux concours). Et surtout la première vidéo de la formation ZERO SUCRE te sera offerte !

PREMIERE CHOSE A FAIRE : remettre à niveau notre stock de glycogène, qui sera utilisé pendant l’effort.

Cette production d’énergie pendant l’effort n’a pas que des avantages. Un peu comme la combustion du gazole dans une voiture, ça va générer des déchets. Dans le cas d’un muscle, l’utilisation d’oxygène va générer du dioxyde de carbone et des radicaux libres.

C’est ce qui est en partie responsable des courbatures et de la fatigue que tu peux ressentir après une grosse séance ou une compétition pendant laquelle tu as tout donné.

Ces déchets vont générer de l’acidité dans ton organisme. Il va donc falloir remettre à niveau l’équilibre acido-basique. Pour ce faire, consommer des fruits et des légumes après l’effort est vivement conseillé ! Et bien s’hydrater avec de l’eau également.

Une liste des aliments et leur indice PRAL est disponible sur ce site canadien. Tu constates que manger des pâtes après une grosse séance est déconseillé dans la mesure où ça va apporter encore plus d’acidité.

DEUXIEME CHOSE A FAIRE : rétablir l’équilibre acido-basique.

Quand on court et particulièrement par temps chaud, on perd beaucoup de minéraux. Tu as sûrement déjà vu des traces blanches sur tes fringues de sport après un effort. C’est du sel, tout simplement.

Quand on transpire, on perd de l’eau et pas mal de minéraux. Voilà pourquoi tu vois beaucoup de coureurs avec une bouteille de St-Yorre après l’effort. Riche en minéraux et en bicarbonate, elle permet de réhausser le niveau de minéraux dans le sang. Et donc de permettre une récupération plus rapide.

TROISIEME CHOSE A FAIRE : rétablir l’équilibre en minéraux.

Abonne toi pour recevoir du contenu gratuit et exclusif par mail (interviews d’athlètes, conseils running et nutrition, codes réduction et jeux concours). Et surtout la première vidéo de la formation ZERO SUCRE te sera offerte !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vérifions que tu es humain *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.