Quel système d’hydratation choisir ?

Ceinture ou sac, gourdes ou flasques, les systèmes d’hydratation se développent à vitesse grand V.

Et dans les rayons de nos magasins de running, il devient difficile de s’y retrouver. J’ai abordé le sujet dans mon article sur l’équipement en trail. J’y reviens plus longuement dans cet article et cette vidéo.

Au départ d’une course, on voit de tout. Des coureurs avec des sacs d’hydratation, certains avec des ceintures porte-bidons, ou encore d’autres sans rien, qui se contentent des ravitaillements.

Le système de portage va être guidé par deux caractéristiques :

  1. la distance à parcourir pendant ta course ou ton entraînement
  2. le confort et la praticité demandés

Ceinture, sac d’hydratation ou à la main ?

Ceinture : le principe est simple, une ceinture autour de la taille. Sur celle-ci, une ou plusieurs gourdes. Le fait d’avoir plusieurs gourdes permet de répartir le poids sur toute la largeur du buste. Je pense que plusieurs gourdes, c’est quand même plus pratique et plus confortable. On peut avoir une boisson isotonique dans l’une et de l’eau dans l’autre.  Je n’en ai pas encore trouvé de confortable donc si tu en trouves une sympa, n’hésite pas à m’en faire part s’il te plaît.

Sac d’hydratation : on l’enfile comme un gilet et il se fait vite oublier à condition de ne pas trop l’alourdir. Il permet soit de transporter une poche à eau (j’y reviens en détail plus loin dans l’article), soit des gourdes souples appelées flasques. L’avantage du sac est qu”il permet d’emporter l’équipement obligatoire demandé par les organisateurs de trail. Il permet également d’être autonome par rapport aux ravitaillements et de faire la course en auto-suffisance ou presque selon la distance. Kalenji vient de sortir son tout dernier modèle, à un prix défiant toute concurrence, imbattable !

A la main : je teste ce système depuis quelques semaines maintenant pour ne pas m’encombrer d’un sac. Comme je ne suis pas fan des ceintures, c’est un système que j’avais envie de tester. Les premiers essais sont concluants. Quand la gourde est pleine, en début de course, on sent bien qu’on a 500g d’un côté. Mais elle se fait vite oublier. Sur des courses ne nécessitant que du ravitaillement liquide, c’est un système très intéressant.

Gourdes, poche à eau ou flasques ?

Gourde : l’avantage des gourdes est qu’on peut les recharger très facilement. Elles se replacent rapidement dans le sac ou la ceinture et permettent de gagner du temps au ravitaillement. En revanche, quand la gourde commence à se vider, le bruit de la boisson secouée est assez saoulant pour ne pas dire “vraiment très chiant”.

Poche à eau : si tu n’as besoin que d’une sorte de liquide et que tu ne comptes pas recharger toutes les heures, c’est un système très pratique. Pour ma part, avoir le poids dans le dos me gêne et génère trop de chaleur et de transpiration.

Flasques : c’est selon moi LE système à adopter ! Le fait d’avoir les flasques à l’avant du sac te permet de répartir le poids équitablement entre la boisson et le matériel que tu as dans le dos de ton sac. En avoir deux permet de partir avec deux boissons différentes, ce que je fais sur chaque course. Je pars toujours avec de l’eau minérale dans une gourde pour avoir une boisson au goût neutre et ne pas être écoeuré par le sucré.

J’espère que j’ai réussi à t’aider dans ton choix. Le mieux, c’est de tester tout ça régulièrement à l’entraînement. Le jour de la course, tu ne peux pas te permettre d’être gêné par ton système d’hydratation. Tu auras bien d’autres choses à penser crois-moi.

Tous les articles présentés sont disponibles chez Decathlon. Je rappelle que je ne suis payé par aucun équipementier pour promouvoir ces articles. Je considère juste que la pratique du running doit rester accessible et que le rapport qualité-prix proposé par Decathlon est très intéressant.

Tu as un OBJECTIF à préparer ? Tu as envie de te mettre SERIEUSEMENT au running ? Envie de sortir de cette ZONE DE CONFORT qui t’a trop longtemps fait les yeux doux ? Je te propose un ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE. Plus d’infos sur la page coaching.

Rejoins la communauté JFEET dans le groupe Facebook.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérifions que tu es humain *