Perdre du gras sans se prendre la tête

Malgré tout le sport que je fais, je n’arrive pas à perdre ce petit morceau de gras bien accroché à ma taille.

 “T’es pas gros arrête”, cette phrase de ma femme me fait toujours plaisir. Mais au fond de moi, et en regardant le miroir, je vois bien, enfin non justement je ne vois pas mes abdominaux. Ce n’est pas faute de vouloir pourtant. Mais la fameuse bedaine ne veut pas me quitter. Sans doute ne fais-je pas les efforts nécessaires. Sans doute suis-je trop impatient.

Si toi aussi tu as envie de perdre définitivement cette petite bouée qui te gâche la vie, je te propose d’appliquer dès aujourd’hui les conseils qui vont suivre. Et je te fais le pari suivant : pour Noël, je n’ai plus cette bouée empoisonnante ! Et si tu t’y mets avec moi dès aujourd’hui, je te parie que toi aussi, à Noël, tu ne traîneras plus cette bedaine au pied du sapin !

Photo de moi le 22/10/2017

perdre-du-gras

perdre-du-gras

C’est la première fois que je publie des photos de mon ventre. Je le déteste. Mais ça va me motiver et par la même occasion, ça va sans doute te motiver aussi. Je t’invite à venir poster les tiennes sur le groupe Facebook pour nous montrer ta motivation et ton point de départ.

Je pèse aujourd’hui 80.3 kg. Et mon objectif est de passer sous les 79 pour Noël.

Tu vas sans doute dire aussi que j’abuse, que je n’ai rien à perdre. Mais je t’assure que si ! Tant que je n’ai pas des abdos fit et dessinés, je ne lâcherai pas. Et contrairement aux autres fois où j’ai tenté (en vain) de venir à bout de ce gras, cette fois, JE VAIS Y ARRIVER ! D’abord parce que la motivation n’est pas la même. Et aussi parce que je prends cet engagement auprès de toi cher lecteur ! Et je n’ai pas envie de te décevoir. Sincèrement, un mec qui te conseille sur la course à pied, le trail et la nutrition mais qui a du bide, ça te motive ? Non, on est bien d’accord. Alors je vais faire ce qu’il faut pour être digne de ta confiance.

Et je vais te proposer des choses simples à mettre en place pour y parvenir. Des choses concrètes. Autant te prévenir maintenant. Si tu n’es pas motivé, tu peux arrêter de lire ce qui suit et retourner à tes occupations et à ton pot de Nutella.

Mais si tu as envie de changer durablement, c’est ici et maintenant que ça se passe !

1 – On arrête les gâteaux et les céréales raffinées

Penses-tu vraiment qu’il y a de bonnes choses dans des gâteaux industriels type Prince ou Pepito ? Penses-tu vraiment qu’il y’a de bons nutriments dans les Spécial K ? Non la nana qui pèse 50 kilos dans la pub n’en mange pas chaque matin, je peux te le garantir. OK sur le coup c’est bon, dans un chocolat au lait, un Prince est clairement délicieux. Mais après ? Une fois le plaisir passé, que reste-t-il ? Une armée de colorants et de conservateurs alliés à des graisses saturés et trans destructrices.

Si comme moi tu as des enfants et que tu ne veux pas être aussi exigeants avec eux, tu peux leur réserver un placard dans lequel tu rassembleras les petites douceurs réservées aux enfants. Même si j’espère que tu les éduqueras pour qu’ils prennent conscience eux aussi que noussommes ce que nous mangeons.

Mais toi, tu n’y touches plus à partir d’aujourd’hui !

Le but n’est pas de te priver, de te restreindre et de te frustrer. Tu vas pouvoir remplacer ces mauvaises choses par des aliments naturels avec plein de saveurs. Des noix de cajou, des amandes, des tomates cerises, des fruits secs (essaie les bananes séchées, c’est délicieux) ou frais. Il faut juste que tu perdes l’habitude de taper dans un paquet de gâteaux ou de chips quand tu as une petite fringale.

Ne soyons pas non plus trop radicaux. Des produits transformés comme le jambon ou le pain de mie (complet bien évidemment) sont quand même très pratiques ! Si tu parviens â remplacer 90% des aliments transformés que tu manges c’est très très bien.

Pour ma part, c’est les gâteaux et les KitKatBall qui m’empoisonnent la vie ! Quand j’ouvre un paquet, il y a très peu de chances pour qu’il revoit le placard. En général il finit vide, à la poubelle. Donc premier défi !

perdre-du-gras

2 – On oublie les sodas et autres boissons inutiles

Tu as vraiment besoin de cette canette de coca à table ? De ce verre de kir à la liqueur de cassis à l’apéro ? De ce cappucino blindé de sucre au petit déjeuner ?

Non, non et non !

C’est plein de mauvaises calories. Il n’y a aucun nutriment utile à ton organisme. Pour fonctionner, tu as besoin d’eau, c’est tout ! Ton corps est composé d’eau à 65%. Cette eau est utilisée pour le renouvellement des cellules et le bon fonctionnement de tout ton corps. C’est elle qui permet l’évacuation des toxines. Qui nettoient les artères encombrées par les mauvaises graisses.

Tu perds environ 2,5 litres d’eau par jour à travers les urines, la respiration ou la transpiration. Il est donc primordial de boire au moins 2 litres par jour.

Tu vas donc te focaliser sur l’eau et le thé vert. Si tu es fan de café comme beaucoup d’entre nous, garde ce plaisir pour le weekend. Mais ne le sucre pas. Au petit déjeuner, un thé vert. A 11h, un thé vert. Après manger, un thé vert. Le soir devant la télé, une petite tisane. Et entre temps, de l’eau et rien d’autre !

Pour ceux qui pensent que le thé vert ralentit l’absorption du fer, c’est une légende. Il existe deux types de fer. Le trivalent, d’origine animale, et le bivalent, d’origine végétale. C’est le bivalent qui est moins bien assimilé à cause des tanins présents dans le thé. Mais c’est temporaire. Pendant une période 45 minutes environ après avoir bu un thé vert. Pour éviter qu’il y ait trop de tanins dans ton thé, ne le fais pas trop infuser. Deux minutes suffisent.

Pour ma part, je ne bois pas de sodas. Je vais juste arrêter le café qui irrite quand même pas mal les intestins. Etant fragile de ce côté, je remplace par du thé vert. Deuxième défi !

3 – On prend un vrai petit déjeuner

Dans mon article sur le jeune intermittent, je denigrais le petit déjeuner. Repas plein d’idées reçues. Mais finalement j’ai revu ma position même s’il m’arrive de jeûner les lendemains de gros repas de famille ou de soirée arrosée.

Prendre un bon petit déjeuner est primordial si tu veux retrouver tes abdos. Il va te permettre de réguler ton appétit sur la journée. Si tu ne prends pas de petit déj, crois-moi, tu vas dévorer au dîner au bout de 3 jours. Ca m’est arrivé !

En revanche tu peux déjà oublier la baguette de pain blanc et la confiture. On va idéalement opter pour un déjeuner salé à base de protéines animales. Des oeufs ou du jambon. Un morceau de fromage ou quelques noix pour les bons lipides et des flocons d’avoine ou du pain complet pour les glucides.

Pour ceux qui sont vraiment rebutés par l’idée de manger salé au saut du lit, je t’ai mis une recette de bowlcake vraiment top !

Et ne me dis pas que tu n’as pas le temps de prendre ton petit déjeuner. Lève toi plus tôt. Il s’agit de ta santé, elle vaut bien 20 minutes de sommeil en moins. Et sinon, tu emportes le tout sur ton lieu de travail. J’écris ça en mangeant mon tupperware de pâtes complètes avec du jambon et une soupe. Je suis à mon bureau. Mes collègues ne font même plus attention à ce que je mange.

Déja adepte du petit déjeuner salé, ce point est déjà acquis.

perdre-du-gras

4- On se met au gainage et on remet les choses au clair sur les abdos

Non, faire 3000 crunchs par jour ne te fera pas avoir les abdos de Cristiano Ronaldo. Pour voir tes abdos, ce n’est pas le volume du muscle qui compte. Ce qu’il faut, c’est supprimer la couche de gras qui les recouvre. Plus tu feras d’abdos classiques, plus ton ventre prendra de l’ampleur, tes abdos ne faisant que soulever un peu plus cette couche de gras qui t’horripile.

Donc, on va oublier les crunchs et autre relevés de jambes. On va pratiquer le gainage ! Une application très sympa sur Android : Plank Timer. 5 minutes tous les deux jours, en frontal, latéral, dorsal, sur une jambe. Ca va renforcer tes muscles profonds comme le transverse et te permettre d’avoir une posture plus gainée. Posture favorable à la disparition du petit bidon. Car c’est souvent la façon dont tu te tiens qui génère cette petite bouée.

Je fais du gainage régulièrement mais pas tous les deux jours. Il faut que ça devienne une habitude, un mode de vie. Troisième défi !

5 – On se bouge !!!

C’est mathématique. Si tu consommes plus de calories que tu en dépenses, tu grossis ! L’inverse est aussi vrai. Alors si tu veux continuer à manger comme aujourd’hui, mets toi au sport. Si tu es déjà sportif, augmente encore un peu la dose.

Mais attention, on ne se contente pas de 3 footing par semaine à allure cool. On ne se contente pas non plus de 3 séances de cardio à faible intensité. Fais du fractionné, travaille en côte, fais des sprints. Envoie du lourd sur des séances de HIIT ! Le HIIT, c’est l’alternance de période où tu es à fond, et des périodes de récupération. Comme du fractionné mais sur des intervalles un peu plus courts qu’en course à pied.

Ton métabolisme a besoin d’être bousculé pour sortir de sa zone de confort. Et là, il va taper dans le gras pour assurer lors de la prochaine séance. Et il va taper dans le gras même plusieurs heures après ta séance. C’est ce qu’on appelle l’after burn effect ! C’est pour ça que parfois, 20 minutes après ta séance, tu transpires encore.

Tu oublies les ascenseurs et les escaliers mécaniques, tu prends les escaliers. C’est bon pour les cuisses et les fessiers.

De ce côté là je suis tranquille avec mes 7-8 séances par semaine toutes plus variées les unes que les autres.

perdre-du-gras

6 – On arrête l’alcool et le sucre raffiné

Quoi de plus calorique que l’alcool et le sucre ? Alors on va s’autoriser ces deux addictions une fois par semaine, pendant le repas joker. Je te préviens, ce repas va ressembler à du grand n’importe quoi. Je t’imagine déjà avec tes tartines de Nutella trempées dans le vin chaud !

Si en dehors de ce repas gargantuesque, tu sens que tu vas craquer, fais toi un bon thé. Tu peux le sucrer avec une cuillère à café de miel ou de sirop d’agave. Leur indice glycémique modéré n’aura pas d’impact sur ton organisme ni sur ton addiction au sucre.

Pour venir à bout de cette addiction au sucre, arrête les desserts ! Ne termine plus un repas par un yaourt sucré ! A la limite, termine par un carré de chocolat noir fort en cacao (70% minimum). Mais je t’en prie, arrête le traditionnel Flanby ou la crème dessert hyper calorique.

Personnellement, il y a là un grand défi pour moi : arrêter les apéros à gogo ! Et me contenter d’une fois par semaine. Quatrième défi !

7 – On s’autorise un joker par semaine

Un repas pendant lequel tu manges et tu bois ce que tu veux ? Ca te fait rêver non ? Et bien c’est possible et même fortement conseillé !

Tu te fais plaisir psychologiquement. Tu te gaves si tu le souhaites ! Tu auras mal au ventre, au crâne si tu t’en donnes à coeur joie sur l’apéro. Mais ce joker est important pour tenir sur la durée. 2 mois c’est long. Ce joker est un garde-fou qui te permettra de ne pas succomber à l’appel du premier pot de Nutella qui croisera ton chemin.

Alors, tu te lances avec moi ? Rejoins nous sur le groupe Facebook et viens affronter ce gras avec nous !

Si cet article t’a plu, n’hésite pas à le partager en utilisant les boutons ci-dessous.

Et si tu as envie d’être coaché pour qu’ensemble, nous allions plus loin, contacte-moi, plus d’infos sur la page coaching.

Pour ne rien rater de l’actualité du blog, inscris-toi à la newsletter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérifions que tu es humain *