Paléo ou le “régime” 100% naturel !

Et si on revoyait notre manière de manger ?

Parce qu’on ne sait pas trop ce qui se cache dans les aliments transformés. Parce qu’à force d’entendre tout et son contraire, on ne sait plus qui croire. Parce qu’on peut mettre en doute la parole des industriels qui nous prennent sans aucun doute pour des pigeons. Parce que nos ancêtres mangeaient 5% seulement de ce qu’on trouve aujourd’hui en magasin…

Pour toutes ces raisons, je me mets au “régime” paléolithique ! J’emploie le mot régime avec précaution car il a toujours cette connotation “perte de poids”, “diète hypocalorique”.

Le paléo n’est pas un régime hypocalorique destiné à la perte de poids. Mais la perte de poids sera une conséquence inévitable de sa mise en pratique.

Dans cet article, je t’explique tout ce que tu dois savoir sur le paléo. Ce que c’est, comment on l’applique et pourquoi ça te permettra d’être en bonne santé.

Le régime paléo, qu’est-ce que c’est ?

On peut résumer ce mode d’alimentation de façon très simple ! Consommer naturel et de qualité.

Autrement dit, tout ce qui n’est pas disponible dans la nature est interdit !

Tu vas donc naturellement arrêter les produits transformés qui sont bourrés d’additifs et de conservateurs. Tous plus nocifs les uns que les autres. En mangeant des produits non transformés, tu t’assures une alimentation saine.

Même si perdre du poids n’est pas l’objectif numéro 1 du paléo, tu verras que tu perdras forcément ce gras récalcitrant qui traine autour de ta taille ou tes hanches depuis trop longtemps.

Les aliments autorisés

Pour te faciliter la tâche, j’ai décidé de répartir les aliments en fonction des macronutriments qu’ils contiennent.

Glucides

Tous les fruits et légumes sont autorisés. Bien évidemment, il faudra privilégier les fruits et légumes de saison et si possible bio. Mais ce n’est pas une obligation. Il est toujours mieux de manger des fruits avec un peu de pesticides plutôt que des plats préparés ou des frites surgélées.

La teneur en glucides des fruits et légumes étant assez faible, il est parfois difficile d’atteindre son apport en glucides avec juste des fruits et légumes. C’est pourquoi j’adapte le régime paléo pour compléter cet apport plus facilement avec des flocons d’avoine en poudre (mon super shaker post séance du midi que tu peux retrouver dans cet article.

Concernant les féculents, il est possible d’en consommer un peu mais à condition qu’on évite le blé raffiné. Il faudra privilégier le riz basmati (index glycémique plus bas que le riz blanc classique) voir du riz complet pour bénéficier de son apport en fibres. Pour ma part, je m’autorise du riz sur un des 4 repas que je fais quotidiennement.

Tu peux également t’autoriser des biscottes type Wasa pour manger ton beurre de cacahuète.

Si la seule chose que tu manges qui n’est pas paléo est un peu de féculents, on peut considérer que tu as fait une énorme partie du chemin.

Lipides

Pour les bonnes graisses, tous les oléagineux non grillés et non salés sont conseillés. Parmi les plus connus, on trouvera les noix (classiques, de cajou, du Brésil ou de macadamia) et les amandes.

Pour faire le plein d’omega 3, l’huile d’olive sera fortement utilisée. 2 cuillères à soupe sur une assiette de légumes et on est bien. Tu pourras également l’utiliser lors de la cuisson mais sache qu’elle perd beaucoup de ses propriétés au-delà de 90°c.

Protéines

Toutes les viandes et poissons non transformés sont autorisés. La viande blanche de préférence, moins grasse que la rouge. Pour le poisson, préfère le saumon sauvage péché en pleine mer plutôt que le saumon d’élevage élevé dans des conditions parfois proches des poules en batterie. Les sardines et maquereaux en boîte sont une solution très pratique à condition de les choisir au naturel ou à l’huile d’olive.

Tu pourras aussi consommer de bons oeufs de poules élevées en plein air si possible : ceux avec un code commençant par 0FR. Pour connaître les bienfaits de l’oeuf, tu peux te référer à cet article. Tu peux en consommer 2 ou 3 par jour sans crainte. L’oeuf n’est pas responsable du mauvais cholestérol comme on a pu le penser pendant des décennies.

Pour les végétariens, il faudra se pencher du côté du tofu, des amandes ou des noix mais également des légumes avec les épinards, le chou kale, le brocoli, les choux de Bruxelles, les artichauts et la spiruline qui contiennent une quantité raisonnable de protéines. Les graines de chanvre et de chia sont également à mettre régulièrement dans son assiette, du fait de leur teneur en protéines mais aussi en oméga 3.

Si avec tout ça, tu ne trouves pas d’idées recettes, je ne comprends pas. Manger paléo est certainement la façon de manger la plus variée qui soit. Tu vas même découvrir des aliments surprenants. J’ai découvert il y a peu le butternut et la courge, un délice !

Les aliments interdits

La liste ci-dessous est non exhaustive. Pour savoir si un aliment est autorisé ou non, pose toi la question suivante : puis-je le trouve dans la nature ? Et si vraiment tu doutes, pose moi la question par mail ou sur le groupe Facebook.

Parmi les principaux aliments, voici ceux à qui tu peux dire adieu.

Céréales

Blé, riz blanc (basmati et semi-complet ou complet autorisé pour les sportifs), maïs, pâtes, pain, semoule, boulgour, céréales du petit déjeuner, muesli, biscottes, cracottes, gâteaux, brownies, biscuits, farines de tout type, vermicelles, raviolis, Biscuits apéritifs, crackers, bière (houblon), pizza, quiches, tartes salées ou sucrées, petits fours.

Sucres & féculents

Pomme de terre, purée, petit pois, quinoa, purée de marrons, Nutella, confiture industrielle, sucre en poudre, pop corn, bonbons, chocolat (si moins de 74% de cacao pur), chocolat en poudre, barres chocolatées, sirops, jus de fruits sauf maison, sodas, crème glacée

Légumineuses

Lentilles, haricots blancs, pousses de soja, pois chiches…

Huiles

Huiles de tournesol, d’arachide, de maïs, de colza…

Autres

Produits laitiers, repas surgelés, poisson pané, cordons bleus, frites, nuggets, sauces pour pâtes préparées, ketchup, chips, préparation pour gâteaux/ crêpes, saucisses type knacki, tofu, barres chocolatées…

La liste des produits interdits est plus longue que les produits autorisés. Avec les nouveautés que nous pondent les industriels chaque jour, ce n’est pas surprenant. Mais ne t’en fais pas, tu vas vite prendre le pli.

Les bénéfices de ce mode alimentaire

En mangeant paléo, tu vas faire le plein de macronutriments de qualité. Tu bénéficieras de micro-nutriments de qualité également. Tu vas retrouver de l’énergie. Finis les coups de barre après manger. Tu te sentiras plein de vitalité même après manger.

Si tu es sportif, ce mode alimentaire anti-inflammatoire va te changer la vie. Tu risqueras moins les blessures à répétition et tu auras l’énergie nécessaire pour assurer tes entraînements.

Et les carences que génèrent ce mode alimentaire ?

Beaucoup dénoncent ce régime de peur d’être carencé en vitamine D, en calcium ou en fibres. Ils ont même peur de voir leur taux de cholestérol grimper en flèche.

La vitamine D est synthétisée par la peau au contact du soleil. Paléo ou pas, tu peux sortir et profiter du soleil non ?

Le manque de calcium serait à l’origine de forts taux d’ostéoporose. C’est pourtant dans les pays consommant le moins de produits laitiers et donc de calcium que les cas d’ostéoporose sont les plus bas. Cherche l’erreur…

Les fibres, parlons-en. Comment un régime à base de fruits et légumes pourrait causer une carence en fibres ? Tout simplement impossible !

Le taux de cholestérol n’augmentera pas. Il a été démontré que les personnes adoptant ce régime ont des taux de cholestérol très favorables.

Alors, convaincu ou pas encore ?

Tu as certainement peur que ce régime soit monotone ou consommateur de temps. Alors oui, tu devras cuisiner des légumes frais et savoureux plutôt que réchauffer des lasagnes ou des frites au four. Mais ton corps te remerciera. Tu pourras cuisiner en famille. Tu découvriras de nouvelles recettes, de nouvelles épices sureprenantes.

Personellement, j’ai envie de tenter l’expérience et nul doute que je vais adopter ce mode alimentaire sur le long terme. Les bénéfices vont être surprenants !

Comment l’adopter ?

Soit tu es radical, et tu changes tout du jour au lendemain. Ou alors, tu fais ça progressivement et tu remplaces les aliments interdits petit à petit, chaque semaine. Comme tu as pu le constater, le régime paléo n’autorise pas d’écart et peut se montrer très drastique voire contraignant. C’est pour ça que je m’autorise du riz basmati et des biscottes Wasa. Ca me permet de vraiment me faire plaisir sans aucune contrainte et d’avoir mes apports glucidiques quotidiens me permettant de tenir la cadence vu tous les entraînements que je fais chaque semaine.

Semaine 1 : remplace les féculents/céréales par du riz et des fruits et des légumes à chaque repas. A la fin de la semaine, tu auras supprimé les féculents/céréales sauf le riz.
Semaine 2 : remplace le pain et le fromage par 2 carrés de chocolat noir et une poignée d’oléagineux.
Semaine 3 : remplace ton jus d’orange du matin par un fruit frais.

Dans 3 semaines, tu devrais être paléovore. Bienvenue dans la communauté !!!

Retrouve les vidéos spéciales nutrition sur la chaîne YouTube.

Tu as un OBJECTIF à préparer ? Tu as envie de te mettre SERIEUSEMENT au running ? Envie de sortir de cette ZONE DE CONFORT qui t’a trop longtemps fait les yeux doux ? Je te propose un ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE. Plus d’infos sur la page coaching.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérifions que tu es humain *