Julien JORRO, le traileur urbaniste

Aujourd’hui, j’aimerais te présenter Julien JORRO alias Juju.

Traileur élite de la team Garmin Adventure aux côtés de Sébastien CAMUS , il a très gentiment accepté de répondre à mes questions.

Jerem : Salut Julien, peux-tu s’il te plaît te présenter aux membres de la team JFEET ?

Julien : Je m’appelle Julien Jorro. Je suis chargé d’études dans l’urbanisme et l’habitat. J’habite à Tarbes dans les Hautes-Pyrénées (à prononcer avec l’accent du sud-ouest), d’où je suis originaire. Un vrai bigourdan quoi!
A bientôt 33 ans, je suis marié à la splendide Floriane (alias Flopett) et papa d’une petite Fleur de 3 ans.

Quand ton histoire avec la course à pied a-t-elle démarré ?

Je cours depuis 2008. Je suis tombé dedans presque par hasard. Après 10 ans de cyclisme en compétition. J’ai continué le vélo mais sans faire de compétition et je me suis mis à courir avec les copains de la fac. Et puis un jour la première course. Et comme j’ai l’esprit de compétition je me suis pris au jeu. En 2010, j’ai notamment remporté le trail Drôme Lafuma. C’est là que le Team Lafuma m’a approché. C’est comme ça que j’ai sérieusement basculé dans le trail.

julien-jorro-4

Quels sont ta distance et ton terrain de prédilection ?

J’aime courir. J’aime la diversité de ce sport. Donc je m’essaye à toutes les distances. Du cross à l’ultra finalement. Et j’aime essayer tous les formats. Les courses de skyrunning techniques mais aussi les courses plus roulantes. Comme ça pas de monotonie !

Pourquoi tu cours ?

Et toi pourquoi tu respires !? Il est vital pour moi de faire du sport, de me vider. Je suis plein d’énergie et j’ai besoin de m’exprimer via l’activité sportive. J’ai toujours aimé rentrer complètement cramé à la maison. J’ai un boulot qui génère du stress et c’est bon pour mon équilibre de vie. La course, c’est la liberté totale dans le sens où le trail te permet d’aller où tu veux, de découvrir. J’aime allier la découverte à l’activité.

Combien de fois par semaine t’entraînes-tu ?

Je m’entraîne 6 jours sur 7. Parfois plusieurs fois par jour si j’arrive à m’organiser avec le travail et la vie de famille. Notamment en préparation de gros trail.

Pratiques-tu l’entraînement croisé avec le vélo ou d’autres sports ?

Oui je fais du vélo. Beaucoup encore. Ca permet de vraiment travailler sans se blesser. C’est un super complément et surtout une passion. Je reste encore un cycliste fan du Tour du France ! Je pratique aussi le ski de rando en hiver. Je descends comme Jean-Claude Dusse mais je me régale en montée!

Quels bénéfices tires-tu de la cap ?

L’épanouissement personnel, les rencontres, les voyages. Et surtout la rigolade. Avec mon compère Germain Grangier, on s’est rencontré dans le Team Garmin. Et depuis on essaye de se voir le plus possible. C’est comme un frère de conneries. J’adore. En plus on joue de la musique ensemble (je suis ancien musicien) alors c’est le kiff total lorsqu’on arrive à se voir!

julien-jorro-3

Quels sont tes prochains objectifs ?

Je sors tout juste du principal objectif de ma saison qui était la TDS (NDLR : Julien termine 13e de cette course de 119 kilomètres – 7200m D+ sur 1250 participants) à Chamonix. Donc là je termine l’année par des courses pour le plaisir. Je vais courir un 100km en Espagne en octobre et certainement clôturer la saison là. J’ai pas mal donné depuis janvier et la saison devient longue !

Peux-tu nous dévoiler ton palmarès ?

C’est le moment où je me la pète. C’est mon moment. Il est pas extraordinaire mais je fais mon max alors je suis content de mes résultats.

2017

13e TDS
1er Osterlen spring Trail (Suède)
6e Laugavegur Ultra Marathon (Islande)

2016

7e Garmin Mourne Skyline 2016

2015

5e Endurance trail Templiers
3e Andorra Ultra Mitic
2e Glencoe Marathon (Ecosse)
20e Ultra Pirineu (Espagne)

2014

5e GRP 80km
9e Gruissan Phoebus Trail

2013

8e CCC
13e Templiers
4e maraton Alpino Madrileno (Espagne)

Ton plus beau souvenir de course ?

La TDS cette année. Quel kiff d’arriver dans Chamonix après 16h d’une course intense et relevée. L’émotion de ouf que procure l’événement UTMB. J’en ai pleuré ! C’était tellement bon de partager ça avec la famille et les amis.

julien-jorro-2 Crédit photo : Ugo RICHARD ©

Et le pire ?

Des courses avec des blessures. Y’en a eu. Mais les pires sont la Leadville 100 aux Etats-Unis en 2016. Je fais la course devant mais je suis obligé d’abandonner sur blessure à 30 kilomètres de l’arrivée.

Il y a aussi eu la Transvulcania aux Canaries cette année. Je suis dans le top 20 à 10 kilomètres de l’arrivée et je me blesse au genou. Je termine en marchant. Il m’a fallu un gros mental pour digérer !

julien-jorro-1

Tu fais partie de la team Garmin Adventure, peux-tu nous raconter ton histoire avec l’équipementier ?

C’est plus qu’un equipementier. En 2014, l’aventure Lafuma se termine pour raisons budgétaires. Donc je me mets à chercher une nouvelle équipe. Et là Sébastien Camus m’ouvre les portes de sa grande famille. J’ai rencontré des amis. Maintenant nous sommes plus que de simples coéquipiers. J’adore les retrouver et être avec eux même si on se voit peu.

Est-ce que cela te permet de vivre de ta passion ?

Non je ne vis pas de ma passion. Mais je peux vivre ma passion pleinement. Et c’est déjà énorme. Le trail, surtout en faisant les courses de renoms, coûte très cher en déplacements et inscriptions. En matériel également. Aujourd’hui, je n’ai pas à me préoccuper de ça. J’ai la chance d’être accompagné par les sponsors. Donc j’essaie de leur rendre en faisant de la comm’ et des résultats corrects. Mais je suis hyper reconnaissant. Je vis dans un rêve depuis 2011 !

Quels conseils aimerais-tu donner aux coureurs débutants ?

D’y aller progressivement. On a trop l’habitude de voir les gens courir des ultras. Sauf que l’on banalise les distances. Alors que ce n’est pas anodin. Aujourd’hui, il faut transformer son corps et prendre le temps d’évoluer.

Quels conseils aurais-tu aimer recevoir à tes débuts ?

Je les ai eu. Alain Aubrion, mon coach actuel, m’a donné le meilleur des conseils à mes débuts : “faire moins mais mieux !”. Et si j’en suis là aujourd’hui, c’est grâce à lui.

Merci Julien pour cette belle interview qui nous permet de nous évader au travers de tes exploits. Nous ne manquerons pas de te suivre sur tes prochaines courses via ta page Facebook.

Si cette interview t’a plu, n’hésite pas à la partager en utilisant les boutons ci-dessous.

Retrouve la team JFEET sur la page Facebook.
Pour ne rien rater de l’actualité du blog, inscris-toi à la newsletter
Abonne-toi à la chaîne Youtube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérifions que tu es humain *