6h de trail de Cergy : une grande première !

Première édition, première participation, je te dis tout des 6h de trail de Cergy. Ca ne rentrait pas vraiment dans le planning. Coincée entre l’OCC et la saison de cross, rien de bien logique dans le fait de participer à cette course.

Oui mais voilà, le traileur que je suis ne peut pas résister à ce genre de défi ! Imagine, 6h de trail en forêt, dans un coin que je connais parfaitement. Terrain des 24h VTT faites en 2015, tout était réuni pour une bonne journée.

Et cerise sur le gâteau, je cours en duo avec mon poto Damien BAUDRAS, en pleine préparation pour la Diagonale des fous fin octobre. Entre traileurs un peu tarés, l’affaire est entendue.

Dans le bois de Cergy, l’organisation est simple et efficace. Le parcours est tracé sur une boucle de 4.5 kilomètres avec 2 mètres seulement sur route. Parfait ! J’ai la bonne surprise de croiser des gars de l’EACPA avec qui j’étais en formation ABC il y a quelques jours. C’est toujours sympa de voir des visages connus sur une course. Et les encouragements de Gérard sur la boucle vont faire beaucoup de bien !

Il faut savoir que participer à une course avec l’ami Damien, c’est comme aller en boîte avec un habitué. Toutes les 5 minutes, quelqu’un vient lui claquer la bise. Ceci dit, ça permet de faire des rencontres très sympa avec notamment Jean-Baptiste et Fabrice, respectivement premier et troisième de la course en solo.

La stratégie convenue avec Damien est très simple : partir au taquet, se relayer à chaque tour, et finir au taquet, enfin aussi vite que les jambes le permettront. Et tu vas voir que le final a été époustouflant !

Le départ est donné à 10h pétantes. C’est Damien qui ouvre le bal. Je reste sur le côté tranquille et je file m’échauffer une fois le départ donné. On a prévu de tourner en 19-20′ chaque tour, donc l’attente risque d’être rapide.

Après 19 minutes, j’aperçois Damien sur la dernière ligne droite, prêt à me passer le relai. Enfin, la puce accrochée à la cheville. Je pars vite, histoire de me mettre dans le rythme rapidement. Les premières bosses s’enchaînent plutôt bien. On est 2e après les deux premiers tours, tout se passe bien.

Nous allons enfiler les tours comme des perles. Nous avons prévu d’en faire au moins 16. On repasse troisième après 6 ou 7 tours, le troisième m’ayant littéralement déposé pendant un tour. Je repars en même temps que lui deux tours plus tard mais je n’arriverai à l’accrocher que sur un kilomètre. Du gros gros niveau le mec ! Je suis un peu déçu pour mon pote Damien mais sincèrement, j’ai pas les jambes pour suivre plus longtemps.

On est troisième position avec dix bonnes minutes d’avance sur le quatrième duo. Podium en vue, enfin c’est ce que je pensais à ce moment-là.

Mon fan club arrive enfin. Quel plaisir de courir devant sa femme et sa fille. Y’a pas à dire, une course sans elles, c’est un peu comme le McFlurry© Kit Kat Ball®  sans caramel, aucune saveur ! Ma fille essaie même de repartir avec moi sur le tour d’après mais heureusement, je vais encore plus vite qu’elle.

Je passe faire un coucou aux kinés après mon 6e et 7e tour. Je retrouve le gars qui m’a déposé quelques tours plus tôt. Lui aussi est bien entamé. Ca nous permet d’échanger sur nos ressentis, très sympa ! Ces 6e et 7e tour seront l’occasion de belles chutes, sans gravité. Le manque de lucidité certainement. Je repars aussitôt.

Je pars enfin pour mon dernier tour vers 15h15-20. C’est que du bonheur de savoir que chaque bosse est franchie pour la dernière fois. Que chaque descente me fracasse les quadriceps pour la dernière fois. Je ne pense qu’à une chose : filer assez de temps à Damien pour qu’il puisse faire un dernier tour.

J’arrive dans la zone relais 21’30” avant la fin des 6 heures. A ce moment de la course, il est impensable d’envisager de boucler un dernier tour. Et pourtant…

Je récupère Damien à 500m de l’arrivée. Le mec est chaud bouillant, il ne parle pas, il donne tout. On tape un sprint final dantesque sous les acclamations de la foule en délir. On a même droit au compte à rebours. 5, 4, 3, 2… Damien franchit la ligne au bout de 5h59m58s pour nous permettre de boucler un 17e tour.

Epoustouflant, Magnifique, EPIQUE !

On finit donc 3e par équipe sur une quinzaine. A 5 minutes des 2e et un tour des premiers, stratosphériques !Malheureusement, nous n’aurons pas droit à notre podium, l’organisation ayant choisi de récompenser les premiers seulement. Seuls les trois premiers solos seront récompensés. Mais ce sera pour l’année prochaine !

Merci à l’organisation, car pour une première, c’était sacrément bien ficelé !

A l’année prochaine !

6hdecergytrace

Si ce récit t’a plu, partage le avec tes amis en utilisant les boutons ci-dessous.

Retrouve la communauté JFEET sur Facebook
Pour ne rien rater de l’actualité du blog, inscris-toi à la newsletter
Abonne-toi à la chaîne Youtube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérifions que tu es humain *